3. Voir clair en moi, un plan

 

Si vous n'avez pas encore regardé les premières leçons, je vous conseille de commencer par :

1. Un voyage à la rencontre de soi-même 
2. Une rencontre avec son double

Ravie de vous retrouver pour cette troisième leçon. Après vous avoir communiqué l'importance de garder une ligne de vie à jour dans le premier cours et d'écrire son histoire dans le deuxième cours, voici maintenant le volet où nous allons aborder l'importance du diagnostic pour s'autoévaluer fréquemment afin de ne pas rester coincé dans des boucles répétitives qui ralentissent notre évolution.

Si vous êtes un de mes lecteurs, vous savez à quel point je suis passionnée par les sujets qui peuvent vous aider à développer vos différentes intelligences : émotionnelles, rationnelles et créatrices pour vous aider à réussir votre vie et vos projets. 

Que voulez-vous vraiment accomplir ?

Dans mes conversations avec mes étudiants et mes clients, ces inquiétudes reviennent fréquemment :

INCERTITUDE — Méconnaissance de ce qui nous rendrait heureux dans un monde qui évolue hyper rapidement. Vie perso et/ou professionnelle — Instabilité.

ADAPTATION — Peur de ne pas s’adapter assez rapidement aux technologies — Futur incertain

APPRENTISSAGE — Étudier ce qui sera vraiment utile, tout en contribuant à notre épanouissement — Craintes de se disperser.

FRUSTRATION — Peu de revenus et de reconnaissance pour le travail accompli. —Confiance en soi qui s’estompe.

INQUIÉTUDE — Se retrouver sans emploi, sans contrats, ne pas miser sur les bons projets — Faire des erreurs à répétition.

DÉMOTIVATION — Ne pas se poser de questions sur nos désirs. Choisir des chemins moins intéressants, mais rassurants. Essayer de faire ses propres projets seul.es — Une motivation qui faiblit.

FATIGUE — Déséquilibre à cause de trop de travail. Vie sociale atrophiée. Trop peu de temps libre pour la famille et les amis — Perte d'énergie. 

SURCHARGE — Incapable de terminer ce que l’on entreprend : cours, projet… sentiment d’être submergé — manque de focus.

STRESS — Sentiment d’une performance en deçà de notre potentiel. Perte de temps dans des choses inutiles et futiles. L'impression parfois d'être perdu — Amorphe.

IMPATIENT — De ne pas atteindre des résultats assez rapidement, de ne pas réussir notre vie et nos projets — Impatience.

J’accompagne des créateurs, des dirigeants et des entrepreneurs depuis de nombreuses années et j'enseigne la créativité, l’innovation et le leadership dans des universités et des organisations. Dans toutes les conversations, je remarque que ces inquiétudes reviennent de plus en plus souvent. 

C’est la raison pour laquelle le tout premier cours en ligne de La Nouvelle École de Créativité permet d’asseoir des bases solides, un socle fondateur, pour mieux se connaître et accompagner les nombreuses vagues de changement qui nous attendent tous.

Rien ne sert de se lancer tête première dans un projet personnel ou professionnel, si on ne s’offre pas un temps de réflexion pour mettre toutes les chances de son côté pour réussir.

 

Première étape :

se connecter avec soi-même

Si vous êtes comme moi, il doit vous arriver de ne plus savoir où donner de la tête. Quelles routes emprunter ? Quelles décisions prendre ? Qu’est-ce qui me rendra plus heureux ? Plus libre ? 

J’ai développé CRÉA, une méthode qui m’aide à prendre des décisions éclairées et qui s’est révélée un formidable accélérateur pour réussir mes projets de vie et professionnelles. Au point, où j’ai eu envie d’en faire la base des deux premiers programmes de La Nouvelle École de Créativité. Les premiers résultats sont épatants. Je vous en parlerai davantage demain, à la quatrième leçon.

L’expérience m’a confirmé que je n’étais pas la seule à avoir besoin d’une telle boussole pour approfondir mes réflexions. Pour moi, cela a été un puissant levier. Comme cela pourrait l’être pour vous.

J’ai préparé quelques questions pour vous aider à réfléchir aux questions qu’on n’ose pas toujours se poser par manque de temp ou par crainte de réponses qui pourraient nous remettre en question. Si vous avez le courage de vous les poser sérieusement, c’est la première étape pour lever les freins qui vous ralentissent à votre insu.

 

QUESTIONS À SE POSER 

  • Avez-vous l’impression que votre vie pourrait être plus satisfaisante ?

  • Recherchez-vous un projet professionnel ou personnel qui vous permettrait de vous épanouir davantage ?

  • Avez-vous vécu un événement (deuil, accident…) dont vous avez du mal à vous remettre ? Décrivez ce que vous ressentez...

  • Aimeriez-vous savoir quelles routes emprunter pour atteindre vos objectifs ?

  • Avez-vous vécu de mauvaises expériences qui ont laissé des traces ?

  • Avez-vous essuyé un échec encore difficile à accepter ?

  • Aimeriez-vous prendre des décisions plus éclairées ?

  • Avez-vous suffisamment confiance en vous pour proposer des projets audacieux et créatifs ?

  • Avez-vous abandonné vos rêves ?

  • Êtes-vous trop occupé (ou déprimé) pour vous occuper de votre bien-être psychologique et de votre avenir ?

Avez-vous tendance à procrastiner trop souvent ?

Les personnes déprimées ont, semble-t-il, davantage tendance à procrastiner comme l’expliquent des chercheurs en psychologie et en neurosciences. 

Comme l’explique Shawn Achor dans son livre, The Happiness Advantage ou Comment devenir un optimiste contagieux (en version française), des chercheurs de l’université Harvard du département de psychologie se sont demandé quel était le secret des étudiants qui réussissent mieux que les autres. Ils ont découvert, contrairement à ce qu’on nous a dit lorsque nous étions petits, que ce n’est pas la réussite qui rend heureux, mais plutôt le bonheur qui permet de réussir. 

Depuis, des milliers d’études confirment que les personnes qui ont des natures joyeuses et positives réussissent mieux que les autres.

Que peuvent faire les pessimistes ?

« Si on peut élever le niveau de positivité de quelqu’un dès maintenant, son cerveau ressent ce qu’on appelle un atout bonheur, c’est-à-dire que le cerveau, en mode positif, est nettement plus efficace qu’en mode négatif, neutre, ou stressé. L’intelligence, la créativité, le niveau d’énergie augmentent. En fait, on a découvert que les résultats professionnels s’améliorent. Le cerveau en mode positif est 31 % plus productif qu’en mode négatif, neutre ou stressé. On améliore les ventes de 37 %. Les médecins sont plus rapides et précis de 19 % dans l’établissement d’un diagnostic exact, en mode positif plutôt qu’en mode négatif, neutre ou stressé. Ce qui veut dire qu’on peut inverser la recette. Si on trouve un moyen d’être positif au présent, alors nos cerveaux réussiront encore mieux, car nous pourrons travailler plus vite et plus intelligemment. »

« Le problème, poursuit Shawn Anchor, c’est que c’est scientifiquement invalide et inversé, pour deux raisons. Premièrement, chaque fois que notre cerveau réussit quelque chose, on ne fait que repousser les limites de la réussite. Vous avez eu de bonnes notes, il vous en faut maintenant de meilleures, vous avez intégré une bonne école, et après en avoir intégré une encore meilleure, vous avez obtenu un bon travail, mais vous devez en obtenir un meilleur, vous avez atteint vos objectifs de vente, on va vous les changer. Si le bonheur est de l’autre côté du succès, votre cerveau n’y arrive jamais. Nous avons repoussé le bonheur au-delà de l’horizon cognitif, dans notre société. Et c’est parce que nous croyons qu’il faut réussir, avant d’être heureux. »

« Il nous faut inverser la recette, pour découvrir ce dont sont vraiment capables nos cerveaux. Parce que la dopamine, qui inonde notre système lorsque nous sommes positifs, a deux fonctions. Non seulement elle vous rend plus heureux, mais elle met en route vos fonctions d’apprentissage, et vous permet de vous adapter au monde d’une façon différente. »

Shawn Anchor présente sept principes de psychologie positive pour obtenir plus de succès et une meilleure performance au travail et dans ses études.

1 L’atout bonheur
Le premier principe consiste à reprogrammer notre cerveau dans l’optique de créer cet atout bonheur pour améliorer notre productivité et notre performance.

2 Le point d’appui et le levier
Ce principe enseigne comment nous pouvons ajuster notre état d’esprit (notre point d’appui) d’une manière qui nous donne le pouvoir (le levier) d’être plus épanouis et tirer parti de situations qui, à première vue, n’étaient pas à notre avantage.

3 L’effet Tetris
Apprendre à détourner notre manière habituelle de fonctionner pour repérer ces blocages et se focaliser sur les aspects positifs plutôt que les aspects négatifs.

4 Le rebond
Ce principe nous invite à trouver le chemin mental qui nous conduit non seulement hors de l’échec et de la souffrance, mais nous enseigne à être plus heureux et à apprendre de nos échecs.

5 Le cercle de Zorro
Ce principe enseigne comment reprendre le contrôle en se concentrant d’abord sur de petits objectifs gérables, puis en élargissant progressivement notre cercle pour atteindre nos grands objectifs.

6 La règle des 20 secondes
Ce principe montre comment, en faisant de petits ajustements, on peut réorienter le chemin de la moindre résistance et substituer de bonnes habitudes à la place des mauvaises.

7 L’investissement social
Ce principe encourage à ne pas négliger son réseau de soutien social. Plus nos projets nous accaparent, plus nous nous coupons de nos amis et de notre famille. Shawn Anchor insiste sur les réseaux ‘en personne’, il exclut les réseaux sociaux en ligne.

Ces sept principes ont aidé les étudiants de Harvard (et plus tard, des dizaines de milliers de personnes) à surmonter les obstacles, à transformer les mauvaises habitudes en de meilleures, à devenir plus efficaces, à tirer parti des opportunités et à atteindre des objectifs plus ambitieux.

Ces conseils sont d’autant plus utiles dans un monde en mutation rapide. L’étude des chercheurs Bin-Bin Chen et Wexiang Qu de l’Université Fudan en Chine montre que nous sommes portés à procrastiner davantage dans un milieu où les incertitudes sont nombreuses. C’est pourquoi le programme Ma vie telle que je l’imagine permet d'activer une boussole intérieure pour mieux s’orienter, en périodes troubles et agitées, et par conséquent, être plus heureux.se.

Un sentiment de joie change tout dans l'instant !

Tous les participants jusqu'à ce jour m'ont d'ailleurs dit le sentiment de joie ressenti pendant le cours. Un bon indicateur de performance pour moi !

Dans le troisième cours, ma boussole, les participants ont des outils pour répondre à ces questions, mais beaucoup plus encore. 

Il s'agit d'un temps d’arrêt sur soi pour faire le point sur ses traumas, ses joies, ses apprentissages, ses réalisations. À la fin d'un tel parcours, on sait clairement quels talents on souhaite développer, les personnes qu'on a envie de fréquenter, les combats qu'on a envie de mener, on perçoit mieux la direction qu'on souhaite emprunter.

Une fois, votre diagnostic complété ainsi que la révision de vos réalisations, vous êtes prêt pour imaginer la suite.

Voilà, vous venez de terminer la troisième leçon. Demain je vous confie le secret pour relier les fragments épars de votre vie et esquisser le canevas de vos prochaines intentions.  

Rien ne sert d'aller trop vite. Les artistes et les scientifiques passent souvent plus de temps à pratiquer la fertilisation croisée, à laisser incuber leurs idées avant de tracer un plan précis. Dans notre monde orienté sur la productivité, on brûle souvent ces étapes préalables.... ces réflexions sur le qui suis-je avant de se lancer dans le comment faire !

Pour télécharger votre troisième guide si ce n'est pas encore fait !

Dans la leçon de demain, je vous dévoile l'architecture de cette alchimie du soi que représente le programme Ma vie telle que je l'imagine pour soutenir vos métamorphoses.

C'EST À VOUS !


Pendant ce voyage qui représente non pas un tour du monde, mais un tour de soi, on gagne en conscience, en bienveillance envers soi-même, en clarté. Et plus on se révèle pendant la traversée, plus lorsqu'on rentre à quai, on a envie d'aller de l'avant et on retrouve une nouvelle énergie.

Et rappelez-vous,

Le créateur de votre vie, c'est vous !


Si vous avez envie d'entreprendre cette odyssée avec moi,
vous pourrez vous y inscrire dans quelques jours.